VIDEO. Fashion Week: Le défilé Chanel tourne à la manifestation

MODE Karl Lagerfeld a organisé pour la maison de la rue Cambon le premier défilé manifestation féministe au Grand Palais...

Anne Demoulin

— 

Le défilé Chanel printemps-été 2015 au Grand Palais le 30 septembre 2014.
Le défilé Chanel printemps-été 2015 au Grand Palais le 30 septembre 2014. — LAURENTVU/SIPA

Sous les pavés, Chanel. Karl Lagerfeld a frappé un grand coup en faisant descendre les mannequins dans la rue. Après avoir transformé le Grand Palais en supermarché, voici le défilé manifestation. Pour sa collection printemps-été 2015, les mannequins ont battu le pavé sur le boulevard Chanel, où une (fausse) manifestation battait son plein, pour revendiquer le mot d’ordre du jour: «Faites la mode, pas la guerre.»

 

Chez Karl Lagerfeld, la scénographie, toujours soignée, n’est jamais gratuite, et comme le disait Victor Hugo, «la forme, c’est du fond qui remonte à la surface». La mode s'inspire de la rue, Karl Lagerfeld a fait défiler la rue sous la verrière du Grand Palais. Une mise en scène en accord avec une collection plus «street wear».

Les mannequins comme Gisele Bündchen ou Kendal Jenner, la petite sœur de Kim Kardashian, ont ainsi battu le pavé moulés dans de somptueux tailleurs en tweed, plus bigarrés qu’à l’ordinaire, chaussés de bottes colorées. Cara Delevingne, meneuse de ces suffragettes en tweed, avec son microphone matelassé aux mains.

Qui a dit que le féminisme était démodé? Certainement pas Karl Lagerfeld, qui a conclu le défilé à la tête de mannequins, portant fièrement des panneaux couverts de slogans «Feminism not masochism» («Le féminisme pas le masochisme»), «Les dames d'abord», «Votez pour nous», ou encore «La liberté n’oblige pas la femme à être libertine». Gabrielle Chanel, une égérie féministe? Oui, selon Karl Lagerfeld qui fait scander aux mannequins «History is Her Story» («L’histoire est son histoire»). «Peu importe ce qu'est une féministe, elle porte du Chanel», a déclaré Karl Lagerfeld. Et de penser à Simone Veil.

Plus intéressant encore, les slogans tels que «Be your own stylist» («Soyez votre propre styliste») ou «Libérez la liberté», qui rappellent l’essence même de la mode, c’est-à-dire la liberté d’esprit, l’indépendance. Le fait d'oser créer son style, son allure, bref, d'oser sortir du rang.