Fashion Week: Didit Hediprasetyo ou le denim version couture

MODE Le créateur indonésien a revisité pour sa collection couture automne-hiver 2014-2015 la célèbre toile génoise...  

Anne Demoulin

— 

Final du défilé Didit Hediprasetyo le 6 juillet 2014 au lycée Henry IV à Paris.
Final du défilé Didit Hediprasetyo le 6 juillet 2014 au lycée Henry IV à Paris. — A. Demoulin/20 minutes

Le créateur indonésien Didit Hediprasetyo a présenté ce dimanche en off du calendrier officiel sa collection couture automne-hiver 2014-2015 dans le cloître du lycée Henry IV à Paris. Un défilé où il a revisité le denim façon couture.

La toile génoise rebrodée par Lesage

Pantalon, robe du jour, salopette, mini et maxi-robe du soir, spencer… Le créateur a décliné la toile génoise sous toutes les coutures.

La salopette en jean se porte à même la peau et son plastron est entièrement retravaillé. La robe bustier en denim se pare d’oiseaux voletant brodés par les ateliers Lesage. Les robes en jean «jolie madame» ont le bustier posé à même le tulle.

Le bomber et la robe traîne

Côté vestes, une boyfriend jacket en denim à revers en agneau kaki répond à un spencer en jean surpiqué, porté sur une robe bustier kaki.

L’épure du denim se mêle au songket, un brocart traditionnel indonésien tissé à la main dans lequel est incorporé un fil d’argent qui donne un effet de scintillement et à la chaleur du cuir. La coupe, toujours précise.

Didit Hediprasetyo propose des silhouettes new look des années 1940 en jean, associe la robe bustier au spencer en jean, marie le bomber en cuir avec une robe traîne… En mixant les matières et les époques, il signe une collection profondément dans l’air du temps.