American Apparel se sépare de son fondateur controversé Dov Charney

MODE Le conseil d’administration de la marque de prêt-à-porter a annoncé mercredi soir qu’elle suspendait les fonctions de son président Dov Charney…

Raphaël Couderc

— 

Dov Charney le 20 décembre 2005
Dov Charney le 20 décembre 2005 — Photo by Dan Tuffs / Rex Features

Nouveau départ chez American Apparel. Dans la nuit de mercredi à jeudi, le conseil d’administration de la société a voté la suspension des fonctions de son président fondateur Dov Charney. Selon le Wall Street Journal, le conseil d’administration a pris cette décision. Jugé incapable de stopper la descente aux enfers boursiers, il a été suspendu de ses fonctions de président du conseil d’administration. Il quittera ses fonctions dans 30 jours a annoncé le conseil.

Des difficultés économiques

Dov Charney qui a créé American Apparel en 1989 avait porté son entreprise vers une forte croissance dans les années 2000. Mais les finances de la société battent de l’aile depuis quelques temps. L’action d’American Apparel, qui s’est autrefois vendue à plus de 15 dollars ne vaut aujourd’hui plus que 64 centimes et la descente aux enfers continue. De plus, l’entreprise a perdu 106 millions d’euros l’an dernier, ce qui correspond à une troisième année consécutive de déficit pour la société basée à Los Angeles.

Une image sulfureuse et controversé

La marque qui a alimenté son succès par des pubs souvent sulfureuses a sans doute pâti de l’image de son fondateur. Dov Charney a été accusé d’agressions sexuelles notamment sur deux de ses employées.

Certes, son tempérament a largement contribué au succès mondial d’Amercican Apparel: c’est lui qui est à l’origine des photos promotionnelles mettant en scène des modèles à peines majeures et à l’imagerie quasi-pornographique, comme le raconte L'Express. Ces pubs jugées «inutilement sexuelles» et censurées à de nombreuses reprises, ont fortement participé à la popularisation d’American Apparel. Elles sont devenues une stratégie de communication à part entière et emblématique de la marque.

Le nombre important de controverses tant sur la personnalité de Dov Charney que sur sa façon de gérer son entreprise a contribué à égratigner l’image de l’entreprise et poussé le conseil d’administration à tourner la page.