Guide de survie pour profiter du Hellfest?

FESTIVAL La saison des festivals est lancée. Quelques conseils pour passer un bon festival…

Anaëlle Grondin
— 
Le  festival Hellfest réunit tous les ans des dizaines de milliers de personnes autour de la musique metal.
Le festival Hellfest réunit tous les ans des dizaines de milliers de personnes autour de la musique metal. — Fabrice Elsner/20 minutes

Coups de soleil, pieds en compote, déshydratation, tympans explosés… Ce n’est pas parce que vous vous rendez au Hellfest ce week-end qu’il faut accepter de vivre un enfer pendant trois jours. Quelques conseils pour passer un bon festival.

Si a priori ce ne sera pas la canicule à Clisson (Loire-Atlantique) ce week-end, il est indispensable d’avoir une crème solaire en festival (Spray SPF 30 ou 50+, Eau Thermale Avène, 18,90 euros, Photoderm Bronz Spray SPF30 ou 50+, Bioderma, 19,15 euros). Une brume hydratante est également la bienvenue à la fin d’une longue journée au soleil (Brume après-soleil pour peaux échauffées, Bioderma, 10,10 euros).

Prévoyez une bouteille d’eau et n’oubliez pas d’en boire entre deux bières. Beaucoup. Au moins autant que vous transpirerez dans les pogos.

Les bouchons d’oreille sont indispensables. Les tympans sont fragiles et tout dommage est irréversible. Les niveaux sonores des concerts sont bien souvent supérieurs à votre seuil de tolérance.

La Croix rouge recommande de se préparer une mini-trousse de secours avec des médicaments pour le mal de tête, des anti-vomitif et anti-diarrhéique, des pansements et médicaments que vous avez l’habitude de prendre (pilule contraceptive, allergies, diabète…). Un gel désinfectant pour les petites plaies n’est pas de trop.

Aller aux toilettes, ce moment délicat (et souvent dégoûtant) en festival. Heureusement, une enseigne américaine a inventé un kit de survie WC. Distribué en France par le site Place.a.com (à 6,50 euros), il comprend une housse de siège de toilette, deux lingettes antiseptiques et une paire de gants. Le tout rangé dans une boîte métallique, histoire de rester discret.

Pour ne pas abîmer vos yeux et voir quelque chose si le temps est dégagé (ce serait dommage de rater la scénographie spectaculaire d’Iron Maiden), pensez à emporter vos lunettes de soleil. De préférence une paire à laquelle vous ne tenez pas plus que ça en cas de chute dans la foule.

La solution hydroalcoolique est l’idéal en festival pour un minimum d’hygiène. Quand vous vous apprêterez à manger votre sandwich après avoir accidentellement glissé dans la boue, par exemple.

Prenez un K-way avec vous. C’est le début de l’été, certes, mais vous n’êtes jamais à l’abri d’une averse. Le poncho est très pratique et peut en plus abriter plusieurs personnes. Cristina Cordula vous le déconseillerait certainement («Mon chériii, c’est la ca-tas-trophe»!), mais vous allez au Hellfest, pas à la Fashion Week.

Passé 22 heures, la température tombe… Et les têtes d’affiche n’ont même pas encore joué. C’est le moment parfait pour sortir le sweat à capuche de votre groupe favori.

Pour tenir le coup pendant trois jours, pensez à prendre deux paires de chaussures confortables et résistantes. De vieilles bottes ou baskets sont une bonne option. Evitez les Converse neuves dans lesquelles vos pieds seront inconfortables (ou pire, en sang), et qui risquent de beaucoup souffrir.

En bonus pour les plus technophiles qui ont préparé leur programme sur place via l’application mobile du festival et/ou comptent faire des photos et vidéos avec leur téléphone: il existe des batteries externes pour recharger votre smartphone en vous baladant d’une scène à l’autre. Vital.