Salon international du design de Milan: Quelles tendances pour la maison en 2014?

DESIGN Cette année, on abandonne les murs taupe, on oublie le vintage et on dynamise son intérieur avec des touches de couleurs pop et acidulées...

Anne Demoulin

— 

Un stand à la 53e édition du salon international du design de Milan.
Un stand à la 53e édition du salon international du design de Milan. — A. Calanni/AP/Sipa

Plus de 300.000 visiteurs venus de quelque 160 pays à la rencontre de 1.400 exposants. Le salon international du meuble de Milan, qui s’achève ce dimanche, est au design ce que les Fashion Weeks sont à la mode. Visite guidée avec Vincent Grégoire, architecte d’intérieur et designer de formation, directeur art de vivre et chasseur de tendances pour l’agence Nelly Rodi.

Ciao le taupe

Le taupe est mort, vive le jaune citron! Les couleurs pop et acidulées comme le corail, le jade, le turquoise et le jaune citron font leur grand retour: «Ces touches acidulées ont un feel good effect. Le jaune citron associée à une couleur neutre, c’est la caution design du moment», note Vincent Grégoire.

Viva le techno-organique

Côté formes, deux tendances se dégagent: les formes très géométriques et organiques, et plus spécialement celles inspirées de l’univers aquatique, comme le galet. «Les nouvelles technologies comme l’impression 3D, les injections et la découpe au laser rendent possibles des formes de plus en plus irrégulières», constate Vincent Grégoire. Trapèzes et octogones intègrent les intérieurs. Les matières s’inspirent des innovations issues du sportwear, comme le néoprène. Les tissus intègrent «des techno-fleurs. Des motifs inspiré de la nature, mais retouchés par l’ordinateur».

La dolce vita

Côté revêtements, «les matières synthétiques sont plus colorées et graphiques. Le béton ciré, toujours très tendance, est pailleté. Le linoléum, plus sexy». L’impression numérique offre de nouvelles perspectives. «La tapisserie, posée comme un élément de décoration, intègre des trompes l’œil de plus en plus sophistiqués.» La maison se réorganise autour des cheminées et autres poêles. L’extérieur rentre dans la maison avec des murs végétalisés, les salons de jardins ressemblent de plus en plus à ceux de l’intérieur. Une porosité typique des années 2010.

Le vibrato des luminaires

Les luminaires font leur show, tout en étant écolo. Terminée la lumière froide de l’halogène, au placard, le lustre en cristal, les leds clignotent et animent votre maison. «Les luminaires sont sculpturals et s’inspirent des formes naturelles comme les fleurs, les branches ou les nuages.»

Basta le vintage

Le design est «éthique, responsable, mais plus frais et coloré, moins rigoureux». Cette 53e édition de Milan montre «que si le design utilise l’énergie des années 1960, 1970 et 1980, le vintage, le passéisme, c’est fini. Les designers apprivoisent le futur, sans aller vers le futurisme.»

L’artisanat d’art dans la casa

Pour contrebalancer l’aspect innovation technologique dans le reste de la maison, l’artisanat d’art s’impose dans la décoration. «Fini d’entasser des tas de bibelots, les gens s’intéressent à de beaux objets décoratifs, comme une grosse coupe en bois. On doit voir qu’il s’agit d’un travail fait main», estime Vincent Grégoire de l’agence Nelly Rodi. La tendance less is more, c’est-à-dire, moins de choses mais des objets de meilleure qualité, s’impose toujours.