«Game of Thrones»: Les secrets de fabrication des costumes

MODE La designer britannique Michele Clapton s'inspire de la mode contemporaine pour créer les costumes de la série...

Anne Demoulin

— 

A gauche, Margaery Tyrell (Natalie Dormer)  dans la saison 2 de «Game of Thrones» et Björk habillée par Alexander McQueen dans le clip de «Who Is It».
A gauche, Margaery Tyrell (Natalie Dormer) dans la saison 2 de «Game of Thrones» et Björk habillée par Alexander McQueen dans le clip de «Who Is It». — HBO/Capture d'écran Youtube.fr

Le succès de «Game of Thrones» tient aussi des costumes. Michele Clapton a dessiné les 6.000 pièces de la garde-robe de Westeros et supervise près de 100 collaborateurs. Ce travail d’orfèvre contribue beaucoup à la crédibilité des personnages et  a été couronné d’un Emmy en 2012.

Le reflet de la diversité de Westeros

Les vêtements de “Game Of Thrones” reflétent la diversité culturelle et les climats extrêmes des Sept Royaumes de George RR Martin. «Ils ont fait un job remarquable avec les costumes. A chaque monde, ses propres costumes, avec un aspect unique», estime Nikolaj Coster-Waldau, alias Jaime Lannister. Michele Clapton a longtemps travaillé dans la mode et cela influe son travail: «Je vois parfois chaque citée comme [une] collection», a-t-elle expliqué au Vanity Fair américain.

Elle n’a donc pas hésité à créer pour Natalie Dormer, interprète de Margaery Tyrell et icône fashion de la série, une robe inspirée d’une tenue réalisée par Alexander McQueen pour la chanteuse Björk. Les costumes mélangent les époques, comme la série, les genres.

Le reflet de la psychologie des personnages

Les costumes de la série traduisent aussi la psychologie des personnages. « Mon personnage a des attributs masculins qu’elle porte grâce à son armure. Et lorsqu’on lui enlève pour mettre une robe, elle est humiliée», analyse Gwendoline Christie, alias Brienne de Torth. «Les costumes m’aident à me sentir sexy et puissante à la fois », note Carice van Houten qui joue Melisandre. «Dans la saison 4, Jaime passe un seuil psychologique. Sa garde robe est plus ambigüe, moins clinquante qu’aux débuts de la série», constate Nikolaj Coster-Waldau.

La minutie de la création

«Quand je suis en armure, je fais toujours la grimace parce que les costumes sont très réalistes et douloureux à porter», confie Rory McCann, Sandor Clegane alias Le Limier. La brodeuse Michele Carragher a ainsi œuvré dans la restauration de vêtements pour des musées ou des collectionneurs privés avant de travailler pour le show.

Les broderies nécessitent une extrême minutie qu’elle détaille sur son blog. Les roses de la robe de mariée de Margaery Tyrell, que l'on découvrira dans la saison 4, inspirée de celle de Kate Middleton, a nécessité des mois de travail. Pas sur que celle de la future reine d'Angleterre ait nécessité autant d’attention que celle de la future reine de Westeros!