Fashion Week: Les secrets d'un coiffé-décoiffé dans les coulisses de Christophe Lemaire

BEAUTE Dans les coulisses du défilé automne-hiver 2014-2015, Delphine Courteille, aux commandes de la cabine coiffure, nous livre les secrets de l’élaboration d’un coiffé-décoiffé soigné…

Anne Demoulin
— 
Dans les coulisses du défilé Christophe Lemaire.
Dans les coulisses du défilé Christophe Lemaire. — A. Demoulin/20 Minutes

La raie au milieu s’impose l’hiver prochain. Chez Prada, elle se porte sur une chevelure plaquée avec un effet cheveux mouillés. Chez Paul Smith, dans une version plus sauvage. Dans les coulisses du défilé Christophe Lemaire, pour Delphine Courteille aux commandes de la cabine coiffure Moroccanoil, la raie au milieu couronne un coiffé-décoiffé savamment soigné.

«Chez Christophe Lemaire, les coiffures, même si elles apparaissent comme très naturelles, sont très réfléchies. On est dans la subtilité», lance d’emblée Delphine Courteille. Le directeur artistique du prêt-à-porter féminin de chez Hermès a souhaité pour sa griffe «une femme parisienne, sophistiquée qui aurait couru d’un rendez-vous à un autre. Et ses cheveux se seraient défaits au fur et à mesure de la journée.»

Les cheveux «balayés par le vent»

Delphine Courteille a élaboré la coiffure en étroite collaboration avec le créateur. Les cheveux ont une texture légèrement décoiffée «comme si le vent les avez balayés». La raie au milieu «ne doit pas avoir l’air d’être calculée». La chevelure est enfin attachée à l’aide d’un élastique au niveau de l’omoplate. «Au début, on avait envisagé une barrette, mais Christophe Lemaire a estimé lors des fittings que cela apportait trop de brillance», précise-t-elle.

Souffler le chaud et le froid

Tout cela, Delphine Courteille l’a détaillé à son arrivée sur le lieu du défilé – à  la Maison de la Radio – à son équipe composée de sept coiffeurs pour dix-huit mannequins. Son astuce de départ? «Les filles font beaucoup de shows, alors je remouille systématiquement au vaporisateur.»

Pour donner du volume à la racine, Delphine Courteille a sa méthode. «J’applique l'Amplificateur de racines de chez Moroccanoil. Je décolle les cheveux à la main. J’utilise la brosse au minimum pour garder le côté naturel.» Pour l’effet décoiffé, «je froisse, je twiste les cheveux. Et avec le sèche-cheveux, j’alterne l’air chaud et l’air froid».

Une fois la raie au milieu définie et les cheveux attachés, elle fixe avec un peu de laque Lumineuse medium.  Pendant le défilé, Delphine Courteille fait les dernières retouches avant chaque passage: «Dans la collection de Christophe, il y a beaucoup de cols roulés. L’hiver prochain, nous serons aussi dans cette tendance où je rentre mes cheveux à l’intérieur pour se sentir protégée», conclut-elle.