Vidéo. Fashion Week: la nouvelle vie de Schiaparelli

MODE Marco Zanini a présenté le premier défilé depuis 1954 de la maison de couture fondée par la couturière italienne Elsa Schiaparelli…

Anne Demoulin

— 

Défilé haute couture printemps 2014 Schiaparelli le 20 janvier 2014.
Défilé haute couture printemps 2014 Schiaparelli le 20 janvier 2014. — FRANCOIS GUILLOT/AFP

Une maison de mode au passé glorieux. Tandis que la maison Vionnet va présenter une ligne de demi-mesures sous la houlette artistique d’Hussein Chalayan, Schiaparelli ressuscite avec Marco Zanini, transfuge de chez Rochas.

Elsa Schiaparelli, couturière avant-gardiste

La maison fondée en 1927 par la créatrice italienne Elsa Schiaparelli a été rachetée en 2007 par Diego della Valle, également à la tête du groupe Tod’s. Le défilé Schiaparelli a eu lieu ce lundi place Vendôme, juste à côté de l'historique boutique de la maison de couture parisienne.

Elsa Schiaparelli a renouvelé, avec Coco Chanel, la couture durant l’entre-deux guerres. Influencée par les surréalistes, elle laisse un héritage composé de chapeau-soulier, de robe homard, et de rose dit «Shocking». Un patrimoine aussi lourd à dompter que sa collection cirque.

Marco Zanini, créateur pas passéiste

Marco Zanini a présenté 19 silhouettes  aux couleurs douces et aux volumes aériens. Au premier rang, Jean Paul Gaultier a pu admirer des imprimés originaux, peints à la main.

Sertie de références au travail d’Elsa Schiaparelli, comme cet imprimé Ciel étoilé,  reprenant un motif récurrent de la couturière, la collection a su prendre la juste distance avec le patrimoine de la maison.

Les bijoux en pâte de verre signés Gripoix, les chapeaux de l’anglais Stephen Jones et les sandales plates ont apporté aux tenues une touche de désinvolture et  de fantaisie. Une cure de jouvence pour une griffe dont le dernier défilé date de 1954.