Comment récupérer d’un long voyage en avion

BIEN-ETRE Tous nos conseils et astuces pour survivre à un long trajet en avion…

Anne Demoulin
— 
Des passagers à l'intérieur d'un avion de ligne
Des passagers à l'intérieur d'un avion de ligne — PIERANGELI/SIPA

Les voyages transméridiens causent bien des dégâts. Décalage horaire, courbatures, yeux rougis et peau sèche. Tous nos conseils pour bien récupérer après un long courrier.

Gérer la fatigue liée au décalage horaire

Avant et pendant un long vol, évitez les boissons alcoolisées et les excitants (café, thé et tabac). En revanche, buvez beaucoup d’eau durant le trajet, le manque de sommeil: déshydrate l’organisme. Des études sur le jetlag mettent également l’accent sur les bénéfices d’un jeûne à bord.

Arrivé à destination, la lumière naturelle permettra de recaler votre rythme biologique. Si vous voyagez vers l’Est, exposez-vous le matin, vers l’Ouest, préférez le bain de soleil l’après-midi.

La pratique d’une activité physique permet une meilleure récupération. Vers l’Est, il faudra dormir tôt et faire du sport le matin. Vers l’Ouest, vous repousserez l’exercice au soir pour un regain d’énergie.

Eliminer les tensions musculaires

Impossible de trouver une position confortable dans un avion bondé. «Et lorsque l’on a peu ou mal dormi, le muscle est tendu», explique Hélène, masseuse au spa Bristol by La Prairie, qui a conçu un rituel de soins anti-jetlag, intitulé  «Le voyageur du Bristol» (185€, 45 min).

Au-delà d’un simple massage, Hélène étire toutes les articulations: nuque, bassin, colonne vertébrale. Aucune tension ne résiste à ses mains expertes. A votre retour, n’hésitez donc pas à prendre rendez-vous chez votre masseur préféré. 

Soulager les jambes lourdes

Avant le vol, terminez votre douche par un jet d’eau froide que vous passerez courageusement des pieds jusqu’aux cuisses, appliquez un gel rafraîchissant (Lotion pour les Jambes, Herbacin, 11,95€, Gel Jambes Lourdes, Mercurochrome, 7,20€, Gel défatigant pour les pieds, Mavala, 11,60€). Enfilez enfin vos meilleurs alliés: les bas de contention. 

Dans le protocole post-atterrissage proposé par le spa Bristol by La Prairie, Hélène effectue aussi un travail spécifique sur les jambes: «Je les masse en effectuant des petits mouvements circulaires avec un gel rafraîchissant.»

Décongestionner les yeux

Avec la pressurisation l’air d’un avion est sec. La réverbération des UV sur le hublot et la climatisation n’arrangent rien à l’affaire. Pensez à emporter 2 doses de sérum physiologique, un roll-on effet glaçon. A votre arrivée, appliquer un masque décongestionnant effet froid sur les yeux.

Hydrater votre peau

La fatigue et l’air sec de l’avion sont le terrain de la déshydratation dermatologique. Pensez à prendre quelques échantillons de crème hydratante et des lingettes démaquillantes.

Résultat: détendu, on peut aller dormir quelques heures avant de réattaquer. Idéal avant la reprise du boulot ou entre deux avions.