Tout tourne autour du rond

Anne Demoulin

— 

Dès que le monde ne tourne pas rond, le rond revient en force. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les pin-up aux formes pulpeuses connaissent un très large succès. En 1941, Charles Eames crée l'organic chair, un fauteuil aux courbes arrondies. Cercles, ovales, formes arrondies et rondeurs investissent aujourd'hui tous les domaines de la création. Décryptage.

Le rond en forme. Pourquoi ce retour? «La forme ronde rassure en période de crise», estime le designer Pierre Lota. «En ce moment, il y a un mouvement mondial qui s'appelle Slow Movement. Il appelle tout le monde à revenir à des valeurs plus humaines, au partage et au développement durable. Le succès du rond s'inscrit dans cette tendance», analyse le designer Pierre Favresse, directeur artistique chez Habitat.

Une forme organique. «La forme ronde évoque la douceur des courbes humaines. Dans le design, il permet d'atteindre une sorte d'harmonie», poursuit Pierre Lota. «Le rond, c'est la proportion parfaite, on peut y inscrire le nombre d'or», précise Pierre Fabresse. Le rond évoque aussi bien les galets, les molécules, la terre que le corps féminin. «La préhension visuelle et tactile du rond est très importante», considère Pierre Favresse. Le rond permet une ergonomie immédiate. Le canapé Bumpy évoque un galet, une forme organique «, explique Pierre Favresse. Des formes naturelles, mais difficiles à réaliser sur à l'échelle industrielle.

Formes arrondies. Le rond envahit les podiums. La Fashion Week automne-hiver 2013-2014 a beaucoup d'épaules arrondies : chez Burberry Prorsum à Londres, chez Marc by Marc Jacobs à New York, chez Marni à Milan, et chez Carven à Paris.» C'est une évolution de la tendance oversized. L'oversized, coupé à plat, cela donne ces formes-là «, explique Francois Alary, cofondateur de Dévastée. A Londres, en février, les créatrices de la marque Pauline & Julie ont été conviées à participer au British Plus-Size Fashion Weekend, un week-end consacré aux «créateurs de mode pour les rondes», raconte Julie, cofondatrice de la marque. Une première en Angleterre. «Les pays anglo-saxons sont plus en avance que la France dans ce domaine», déplore la créatrice Julie.

Formes pulpeuses. De la voluptueuse actrice de «Mad Men», Christina Hendricks, à la plantureuse mannequin, Tara Lynn, les rondeurs sont à la mode: «Après l'Amérique, elle est de plus en plus demandée en Europe», indique son agent chez IMG. Comme quoi, le rond, ça participe à l'évolution des mentalités.