La cosméto nous met au repos

Anne Kerloc'h et Anne Demoulin
— 
Oui, la cosmétique peut vous aider à rectifier une mine défaite au matin.
Oui, la cosmétique peut vous aider à rectifier une mine défaite au matin. — LIDO/SIPA

Nuits frappadingues, réveils déglingues. Stress et nuits brèves inspirent la cosmétique pour des formules «anti-fatigue» ou «détox». Explications.

Parce que je m'active bien.

L'anti-âge a vécu. Il fait même un peu trop son âge. Pour Alexa André, directrice de l'innovation produit et de la communication scientifique chez Darphin, l'anti-fatigue est «une manière moderne, décomplexante de parler aux femmes. On est fatiguée, stressée, parce qu'hyperactive !»

Parce que la ride n'est plus l'ennemie numéro 1.

Elle se répare de plus en plus avec des injections et «a du charme là où la fatigue n'en a aucun ! lance Bérengère Boucly directrice marketing de Filorga. Dans nos études, la fatigue est en tête des préoccupations des femmes, les cernes sont n° 2, la ride n° 3».

Parce que la cellule a du ressort

. La cosméto anti-âge veut réparer, combler les dégâts. Là, l'idée est de redonner de la pêche à la peau, l'aider à fonctionner, se réparer seule, évacuer les déchets cellulaires ou pigmentaires qui font le teint jaunâtre et luisant ou les cernes bruns. Une cosméto qui a confiance en notre épiderme, ça requinque.

 

■ parce qu'ils peuvent camoufler une nuit blanche

Notre numéro 1 : l'ultra-efficace Sleep Recover, baume antifatigue de Filorga, 53,50 €. Suivent l'acidulé sérum anti-fatigue de Darphin, 55 €, le pionnier Midnight Secret de Guerlain, 88, 50 €, la spectaculaire Detoxygen Experience du Dr Brandt 73,50 €. Le Botanical D-Tox de Sisley, 150 €, Beauty Sleep d'Yves Saint Laurent (disponible en mai, 65 €), Serum Skin Ergetic de Biotherm, 50,30 €, et, pour les yeux, le Midnight Recovery Eye de Kiehl's, 28 €.