RTL mesure sa rentrée

RADIO La conférence de rentrée de RTL s’est tenue jeudi matin en présence de la direction et des stars de l’antenne…

Alice Coffin

— 

JEROME MARS/JDD/SIPA

Ce qu’il y a de pénible avec les audiences radio, c’est que toutes les antennes trouvent toujours moyen de dire que là, si, si, dans le petit quart d’heure autour de 16h08, elles sont en tête. En l’occurrence RTL, qui tenait jeudi matin sa conférence de rentrée, bénéficie de plus d’un quart d’heure de leadership dans la journée. Mais voilà, au mois de juillet, les audiences de Médiamétrie sont tombées et ont placé NRJ devant RTL. Sauf que, a expliqué Christopher Baldelli , PDG de la station, «un seul critère nous manque pour continuer à être le premier. Donc nous continuons à être première radio de France même si une autre radio le proclame également. C’est son droit.».

«Le match continue»

Il est toutefois certains points sur lesquels RTL n’a pas contesté la baisse. Notamment celle de la matinale aux «résultats un peu décevants» l’an dernier, a expliqué Jacques Esnous, directeur de l’information. «Mais le match continue», avec l’arrivée au micro de Laurent Bazin. Le journaliste comme nombre de ses petits camarades – 12 hommes et deux femmes ont défilé ce matin sur l’estrade – est monté sur scène pour expliquer sa tranche d’info à lui. Salués par les louanges d’Yves Bigot, le directeur des programmes, ont ainsi paradé «la star du mercato, la plus belle prise de la saison, le seigneur de la nouvelle antenne» (Stéphane Bern),  «Lady Mary» (Marie Drucker), «my old buddy, my brother in music» (Georges Lang) ou encore Flavie Flament, Jacques Pradel qui a, parait-il, «oxi la concurrence» ou Julien Courbet. La conférence s’est achevée par une session de questions et réponse. Il y a encore été question d’audiences, Christopher Baldelli estimant inutile le changement de mesure d’audience réclamée par Alain Weill, le patron de Next Radio TV (RMC), et jugeant la procédure actuelle «très professionnelle».