M6 lance sa TV sociale

TELEVISION Le groupe lance un nouvelle télévision de rattrapage avec services associés, connectés aux réseaux sociaux...

Anne Kerloc'h

— 

Illustration M6
Illustration M6 — REUTERS/Philippe Wojazer

Le replay nouveau est arrivé. Ou plutôt le nouveauM6.replay. Après avoir lancé en 2008 son service de télévision de rattrapage, M6 a présenté jeudi matin sa «TV sociale» ou «Télévision enrichie», voire son «hyper télévision», selon les mots du directeur général des antennes, Thomas Valentin. Le tout pour les chaînes M6, la chaîne jeune de la TNT W9, et sa nouvelle chaîne TNT à venir, 6ter.

Disponible depuis midi sur les iPhone, iPad, sur PC et Mac, le nouveau replay- «et ses services associés» - mise en particulier sur les rapports entre réseaux sociaux (Twitter, Facebook et la télévision. Une évolution logique des usages quand 74% des téléspectateurs utilisent un écran secondaire (smartphone…) devant leur télévision, selon NPA Conseil. Ou quand émission comme «La belle et ses princes presque charmants» sur M6 et W9 génére plus de 100.000 tweets de commentaires pour sa finale. «Les téléspectateurs ont envie d’échanger devant la télévision», soulignait Valéry Gerfaud, directeur général de M6 Web.

«Second écran»

Parmi les nouveautés: pouvoir commencer un programme sur un écran (télévision, ordinateur) et le continuer sur un autre écran (tablette, Smartphone…), profiter d’un service baptisé «second écran» qui ouvre une fenêtre proposant des contenus supplémentaires en temps réel: recettes pour «Top Chef» par exemple, ou tout simplement commentaire et échange sur un programme.

La TV sociale est mise en avant, avec un partage via Facebook. Ainsi, et par défaut, la Timeline de Facebook indiquera à vos amis ce que vous êtes en train de regarder «L’Amour est dans le pré» ou le match de foot (hé non, vous ne pourrez plus faire croire que vous êtes tout le temps sur Arte) ou les préviendra quand vous envoyez un commentaire sur le programme.

Au-delà des usages, M6 compte bien valoriser ce nouveau service, en insistant sur le fait que la publicité sur les Replay TV est particulièrement impactante et mémorisée, en mettant en avant les qualités de cette «audience captive et engagée».  Bref «un champ expérimental de ressources complémentaires», selon le président du groupe Nicolas de Tavernost qui a également insisté sur «l’attitude offensive» du groupe face à la menace des acteurs de l’Internet type Google pour les télévisions connectées.