Les docus valent plus que la télé

Alice Coffin

— 

Ce marché du documentaire réunit 2 000 professionnels de l'audiovisuel à La Rochelle.
Ce marché du documentaire réunit 2 000 professionnels de l'audiovisuel à La Rochelle. — JEAN-FRANCOIS AUGE

A La Rochelle, à la 23e édition du Sunny Side of The Doc, le marché des documentaires, le genre s'expose dans des stands, des conférences, des projections. Donner plus de vie et de visibilité qu'une simple diffusion télé, c'est exactement ce que souhaitent certains diffuseurs.

Patrimoine vivant
La plupart des documentaires événements bénéficient de sites dédiés, mais les chaînes voient plus grand encore. « Pour que les films existent au-delà de l'antenne, il faut organiser des manifestations pour créer un espace entre ce film et le public », explique Fabrice Puchault, directeur des documentaires de France 2. Ainsi, en 2013, le docu Le Tour de France sera projeté dans chaque ville-étape de la Grande Boucle. Idem pour le documentaire sur la biodiversité, Plus beau pays du monde, ou pour la prochaine Infrarouge XXL : la nuit du documentaire, qui seront aussi exploités en salle. « Le documentaire, c'est du patrimoine vivant. Il faut lui trouver des publics bien au-delà que celui de la télé », insiste Puchault. Même réflexion teintée de militantisme chez Christine Cauquelin, directrice des documentaires de Canal+. Pour Global gâchis, docu sur le gaspillage alimentaire, un déjeuner gratuit pour 5 000 personnes sera organisé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris. « Nos films ont vocation à faire bouger les choses, affirme-t-elle. Pour cela, il faut que les gens soient sensibilisés. Par exemple ici,

en travaillant avec le tissu associatif. » Un état d'esprit proche du thème du Sunny Side : Résistances !

Soldes à l'INA

Les archives de l'Institut national de l'audiovisuel (INA) sont très demandées par les producteurs de fictions et d'émissions en tous genres. L'INA a donc décidé de « rendre les tarifs des archives plus transparents, plus accessibles et plus adaptés aux nouveaux usages et aux nouvelles chaînes, notamment celles de la TNT », a expliqué hier au Sunny Side Mathieu Gallet, le PDG. Application en 2013.