Le salarié viré par TF1 pour avoir critiqué Hadopi pourrait faire appel

A.L

— 

C’est pour «licenciement sans cause réelle et sérieuse» que les Prud’hommes ont condamné TF1 vendredi 1er juin. Il y a trois ans, le groupe a licencié son employé Jérôme Bourreau-Guggenheim après un e-mail hostile à Hadopi que celui-ci avait envoyé à la députée de sa circonscription Françoise de Panafieu et qui était parvenu jusqu’à la direction de la chaîne. 

TF1 a été condamné vendredi à verser 27.000 euros à son ancien salarié. Mais celui-ci pourrait quand même faire appel, selon PC Inpact, qui affirme que le salarié le lui a confié.

Jérôme Bourreau-Guggenheim avait en effet  demandé 100.000 euros pour «violations de ses libertés fondamentales», arguant que le mail qu’il destinait à Françoise de Panafieu correspondait à sa liberté d’expression de citoyen et aurait dû rester privé.