«Plus belle la vie» se met au numérique

Alice Coffin
— 
Charlie Nune et Ludovic Baude.
Charlie Nune et Ludovic Baude. — DAMIEN ROSSO DROZ / FRANCE 3

Plus belle la vie numérique. Le feuilleton quotidien de France 3 se lance à la conquête du Web. Un compte Twitter officiel, des pages Facebook pour les personnages, deux mini Web-séries – L'ascenseur et Les Mistraliens –, une Social TV (PBLV Talk), qui permettra à chacun de commenter le programme pendant sa diffusion, et une appli pour smartphones.

Cœur du dispositif qualifié d'«écosystème» par la prod, le site plusbellelavie.fr, doté de quelque 1.900 vidéos déjà en ligne, permettra de découvrir les studios et décors, revoir le premier baiser de Rudy et Ninon, ou même l'intégralité de la saison 1 gratuitement. Et pourquoi tout cela? Malgré son titre très angélique, la série est aussi fort bien marketée. «L'objectif, dit Christophe Nobileau le producteur, c'est d'amener un public jeune à la télé, de capter leur attention pour assurer la pérennité du programme.»

Mais attention, service public oblige, la visée est également pédagogique. PBLV numérique relève du «devoir citoyen»! «On va, ajoute Nobileau, se servir de l'audience de la série pour initier et former nos téléspectateurs à un univers qu'ils ne connaissent pas.»