Auschwitz: «Un sujet qui m'obsède»

INTERVIEW L'album photos retrouvé par une jeune fille déportée à Auschwitz, contenant des clichés pris par des SS, trace le fil rouge du docu Album (s) d'Auschwitz réalisé par William Karel et Blanche Finger, diffusé à 22 h 45 sur France 2...

— 

Photo du camp d'extermination.
Photo du camp d'extermination. — France 2

Ce n'est pas votre premier film sur la Shoah. Comment parvenez-vous à travailler sur ce sujet ?

Je fais aussi d'autres films de temps en temps. Mais, c'est un sujet qui obsède, tout le temps et à chaque fois cela me semble trop court. Là, on a essayé de faire un film un peu plus long.

D'ailleurs vous recontextualisez beaucoup. Est-ce nécessaire ?

Si on avait fait un film pour Arte, alors, on aurait estimé que le public connaît déjà la conférence de Wannsee (où s'est décidée la solution finale) mais sinon, c'est important d'installer les choses. Ce documentaire n'est pas classique. D'ailleurs, une fois qu'on a expliqué comment on en venait au camp d'extermination, on se passe de tout commentaire.

Il parait que depuis « Apocalypse », c'est dur de faire
des documentaires en noir et blanc ?

On est en 2e partie de soirée ! On a refusé de coloriser les images ou de faire des scènes de reconstitution, comme ils en font tout le temps. Mais, c'est vrai que quand on voit l'état de la télévision, cela tient toujours du miracle qu'on accepte des films à base de quelques photos, de quelques plans…propos recueillis
par Alice coffin