La BBC critiquée pour avoir nommé un panda parmi les femmes de l'année

MEDIAS L'animal figure ainsi aux côtés de Nafissatou Diallo, Gabrielle Giffords ou encore Adele, mises en avant par la chaîne britannique...

Anaëlle Grondin
— 
«Sweetie», une femelle panda photographiée au zoo d'Edimbourg en Ecosse le 25 décembre 2011.
«Sweetie», une femelle panda photographiée au zoo d'Edimbourg en Ecosse le 25 décembre 2011. — Andrew Milligan/AP/SIPA

Parmi les douze visages féminins que la BBC a retenus cette année, apparaît une adorable frimousse noire et blanche, désignée «femme du mois de décembre». Cette frimousse appartient à «Sweetie», une femelle panda que le zoo d’Edimbourg en Ecosse vient de louer à la Chine pour dix ans. Elle et son compagnon Sunshine sont les premiers pandas géants à vivre au Royaume-Uni depuis presque vingt ans, précise le Guardian. Un événement outre-Manche.

«Sweetie» se place ainsi aux côtés de femmes médiatisées cette année comme la femme politique américaine Gabrielle Giffords, la chanteuse Adele, Nafissatou Diallo, la princesse Charlene de Monaco ou encore la Libyenne Eman al-Obeidi, qui avait accusé des soldats de Mouammar Kadhafi de l’avoir torturée et violée.

Mais voilà, le choix de la BBC fait polémique. Le hashtag «#pandagate» a fait son apparition sur Twitter ce mercredi. Les internautes, scandalisés, s’interrogent sur le site de microblogging: la BBC n’avait-elle pas pensé à d’autres femmes pour son classement? Comme par exemple l’opposante birmane Aung San Suu Kyi dont le parti a été légalisé ce mois-ci? Certains pointent également du doigt le fait qu’il n’y ait aucun animal dans le top des «hommes de l’année» de la chaîne britannique.

 La BBC voulait un classement léger et éclectique

Bob Chaundy, dont le nom apparaît sur la page de la BBC, a expliqué au Guardian qu’il n’avait fait qu’écrire l’article et non établir le classement. Les choix ont été faits par la chaîne elle-même. Il indique toutefois que le classement devait être léger et éclectique pour lui, et qu’il n’avait rien à voir avec celui du très sérieux Time Magazine, qui élit depuis 1927 LA personnalité qui a le plus marqué l’année écoulée pour le meilleur et pour le pire.

Un porte-parole du média britannique s’est lui justifié auprès du Telegraph: «Ce n’est pas la première fois qu’un animal figure dans le classement». En 2009, Benson la carpe avait été choisi comme «homme  du mois d’août» et Peppa Pig comme «femme du mois d’avril», a-t-il rappelé.

En novembre dernier, la BBC avait déjà créé la polémique pour une autre rétrospective, celle des 10 personnalités de l’année dans le domaine sportif. Aucune femme ne figurait dans le classement.