Diffamation: Bouygues réclame 9 millions d’euros au «Canard Enchaîné»

JUSTICE Un montant énorme et jamais vu selon l’hebdomadaire...

M.P. avec Reuters

— 

Impression du «Canard Enchaîné» le 2 septembre 2003 à Saint-Denis.
Impression du «Canard Enchaîné» le 2 septembre 2003 à Saint-Denis. — J. AYISSI / AFP

Le groupe de BTP Bouygues a décidé d’assigner en diffamation Le Canard Enchaîné, qui a rapporté début décembre qu’une information judiciaire pour corruption et favoritisme avait été ouverte dans le cadre du dossier du «Pentagone français», le futur ministère français de la Défense. Et le groupe demande pas moins de neuf millions d’euros de dommages et intérêts, a expliqué l’hebdomadaire dans son édition de mercredi.

Du jamais vu dans l’histoire du Canard. «Nous confirmons le chiffre de neuf millions d'euros qui figure dans le texte de l'assignation», a indiqué une porte-parole du groupe de BTP, par téléphone à Reuters, qui n'a pas souhaité faire d'autre commentaire.

Procédure rapide

L’hebdomadaire rapporte également que Bouygues a obtenu une procédure rapide et que l’audience, sur le fond, se tiendra le 18 janvier devant la 17e chambre du tribunal de Paris, réservé aux affaires relatives à la presse.

Le Canard Enchaîné avait annoncé qu’une information judiciaire pour corruption et favoritisme avait été ouverte en février dernier, après qu’un haut responsable de la Défense a été soupçonné d’avoir transmis au groupe de BTP le cahier des charges avant ses concurrents.