Condamnée par procuration

Ingrid Gallou

— 

L'époux de Sandrine Ageorges-Skinner est dans le couloir de la mort.
L'époux de Sandrine Ageorges-Skinner est dans le couloir de la mort. — MAHA PRODUCTIONS / CANAL +

Seule face à la caméra, elle rêve du monde libre. Sandrine Ageorges-Skinner, au cœur du documentaire Un moment dans la vie d'Hank Skinner, diffusé sur Canal+ à 22 h 20, n'est pourtant pas détenue, mais personnifie à elle seule le combat contre la peine de mort. Elle est mariée depuis 2008 à Hank Skinner, condamné à mort pour un triple meurtre, et tout en elle dit l'urgence de sa lutte : sauf décision contraire, Hank doit être exécuté dans treize jours, le 24 mars 2010. Pour servir cette cause, elle a accepté d'être suivie par la caméra de Jordan Feldman avec la consigne « de tout filmer, même si le pire arrivait ».

Mise en abyme
Elle et Jordan, qui travaillent ensemble, se connaissent déjà. Un jour pourtant, au détour d'un article de presse, c'est « le choc » quand il découvre l'autre pan de sa vie : son mariage avec Hank, dans le couloir de la mort depuis seize ans, et son exécution programmée. Il y voit « une histoire d'amour universelle ». Mais le temps, pour lui aussi, est compté. « Nous étions à deux ou trois semaines de l'exécution. ». Conscient qu'il n'aura pas accès à Hank, il a très vite l'idée de suivre Sandrine pour, dit-il, « traiter le sujet de la peine de mort d'une manière différente, à travers le regard d'une femme qui se bat ». La caméra suit son quotidien de militante et de femme de condamné, jusqu'au 24 mars où, trente-cinq minutes avant l'heure, un sursis est prononcé par la Cour suprême. Issue heureuse mais précaire, puisqu'une nouvelle date est fixée au 9 novembre 2011, demain. Tout est à recommencer pour Sandrine, dans une étrange mise en abyme. D'après Jean-Xavier de Lestrade, réalisateur du Coupable idéal, qui a décidé de produire le documentaire, il y a quelques jours encore, « elle repoussait son départ, avec l'appréhension de revivre ce que l'on voit dans le film ». Elle est à présent au Texas, prête à faire face. Une fois encore.