Bruce Toussaint: «On donne rarement la parole aux jeunes»

TELEVISION Présentateur d'«Un monde six jeunes», l'ancien journaliste de Canal+ débute sur France2 mardi soir...

Propos recueillis par Joël Métreau

— 

Bruce Toussaint et des jeunes en « road trip » à 20 h 35 sur France 2 .
Bruce Toussaint et des jeunes en « road trip » à 20 h 35 sur France 2 . — F. LEFEBVRE / FRANCE TELEVISIONS

Ce mardi soir à 20h35 sur France 2, celui qui anime désormais la matinale d'Europe 1 présentera «Un monde six jeunes». L'émission prend le pouls de l'actualité à travers le regard de vingtenaires envoyés en Norvège, Libye, Espagne, Colombie… En même temps, Bruce Toussaint sera derrière des écrans, aux claviers du compte @france2tv sur Twitter et de la page Facebook de France 2, afin de répondre en direct aux commentaires.

Qu'est-ce qui vous a plu dans le concept de l'émission?

Son originalité. Sauf dans la téléréalité, on donne rarement la parole aux jeunes de 20 ans. Le côté journalistique aussi: montrer que les révoltes arabes et celles des «indignés» sont liées à un malaise profond et mondial de la jeunesse.

Qu'ont en commun ces six jeunes?

Cette génération d'enfants de la crise, née au début des années 1990, va moins bien vivre que ses parents. Ils ont compris qu'avoir bac +6 ne suffit pas. Mais ils gardent la foi en plein de choses.

Un reportage vous a-t-il plus touché qu'un autre?

La rencontre avec Stéphane Hessel, l'auteur d'Indignez-vous! Pour lui, l'adversaire est moins facile à déterminer que, par exemple, le nazisme à son époque: crise financière, le chômage…

Vous arrivez sur France 2, qui traverse des turbulences…

L'acharnement contre France 2 est assez insupportable. La mission du service public, c'est de proposer des nouveautés et des risques. Laissons du temps aux émissions.

Et votre magazine pour 2012 sur cette même chaîne?

C'est une deuxième partie de soirée, en quatre à huit numéros. Le thème des émissions: le pouvoir. Qui sont ceux qui décident pour nous?