Le brave Mister Bob au Congo

— 

Ça ressemble à une réhabilitation. Sous les traits bonhommes de Clovis Cornillac, arborant une moustache « à la Bernard » (Gérard Jugnot dans Les Bronzés), Bob Denard apparaît comme un naïf patriote désintéressé dans Mister Bob. Le téléfilm diffusé ce soir sur Canal+ a bénéficié, pour son scénario, de l'aide de Philippe Denard, fils du colonel. Ceci explique peut-être cela. Parmi les nombreux épisodes sanglants de la vie (1929-2007) du mercenaire controversé, le réalisateur Thomas Vincent a choisi celui du Congo, en 1965, quand Denard aida le général Mobutu dans sa lutte pour le pouvoir. Incarné par Marc Zinga, le futur dictateur apparaît d'abord amusant. « Je ne m'attendais pas à voir arriver la fine fleur de La Sorbonne », lance-t-il à Denard, qui lui présente ses mercenaires blancs. Mobutu dévoile ensuite toute sa folie meurtrière. Le personnage Denard est montré, lui, comme un pantin pathétique puis sincère dans son rêve d'être reconnu par la France pour son rôle officieux. Loin de son habituelle image de mercenaire sanguinaire et cupide.B. C.