Ouifi, portrait de famille mordant

— 

Ouifi, héros malgré lui de la série.
Ouifi, héros malgré lui de la série. — C. schousboe / france 3

Difficile à croire, mais France 3 n'avait pas encore son programme court d'humour. Erreur réparée dès la fin du mois d'octobre, lorsque sera lancé le premier épisode de « Ouifi », deux minutes trente plutôt mordantes sur le quotidien d'une famille croquée par son chien. Répondant au nom de Ouifi, il donne son nom à la série. Si l'action se passe au Pays basque, le tournage a lieu dans une maison cossue de la banlieue parisienne. Le montage, lui, se fera en région, à Toulouse (Haute-Garonne).
Entre deux vannes avec Fabrice Pelette, qui incarne le père de famille (de son aveu même « un Homer Simpson un peu à la ramasse »), Arnaud Gidoin, connu notamment pour ses talents d'humoriste auprès de Laurent Ruquier, œuvre en coulisses pour coacher les acteurs et réaliser les réglages de dernière minute qui permettront de « booster l'écriture ». Les remarques fusent sur le plateau pour finalement se mêler aux répliques. « Tout est question de rythme », explique Antoine Piwnik, producteur à 2P2L. Et question rythme, les banderilles que s'envoient affectueusement Serge et Céline ne sont pas sans rappeler celles d'un autre couple, « Un gars, une fille ». Antoine Piwnik se défend de chasser sur les terres du programme culte de France 2 ou des « Scènes de ménages », autres histoires de couples, diffusé sur M6. Mais dit rechercher plutôt la filiation avec « Fais pas ci, fais ça », comédie familiale signée Anne Giafferi, sur France 2. Une histoire de famille, finalement.I.G.