Un dîner bien préparé

anne kerloc'h

— 

Guillaume Durand, hôte d'un soir.
Guillaume Durand, hôte d'un soir. — P. OLIVIER / PARIS PREMIERE

Chers voisins, je reçois ce soir quelques amis, il y aura du bon vin, de la « pasta » et des conversations animées, veuillez nous excuser par avance… Allez, le voisinage de Guillaume Durand, animateur de « Rive droite », héritier du « 93, Faubourg Saint-Honoré » devrait dormir en paix. « La production a beaucoup évolué depuis les dîners d'Ardisson, raconte Durand, à l'époque, il y avait deux cars, dont un car régie et une loge, des câbles à tirer… ». Et une copropriété qui ronchonnait.
Cette fois-ci « On fait tout à l'intérieur de l'appartement », détaille Stéphane Simon (Téléparis), producteur de l'émission. Avec huit caméras dont une steadycam et une qualité HD, le dîner « s'adapte à la personnalité de l'animateur et à son véritable appartement, reprend Simon. Il n'aurait pas été pertinent de faire un dîner branché façon grand siècle aux bougies comme chez Ardisson. D'abord, ce dîner sera très lié à l'actualité, et l'appartement de Guillaume est beaucoup plus rock, bourré d'œuvres d'art contemporain. » La cuisine change aussi : italienne, avec le chef du Mori Venice, et non plus française. Mais promis, la convivialité restera.

« Rive droite » ce soir sur Paris Première à 22 h 40.