« Nous sommes moins straight »

— 

Amaelle Guiton, unique femmeaux manettes d'une matinale radio.
Amaelle Guiton, unique femmeaux manettes d'une matinale radio. — P. LE BRUCHEC

amaelle guiton
Anime le 7-9h, la matinale du Mouv'.
Nous sommes en 2011 après J.-C., et les matinales radio sont toutes présentées par des hommes. Toutes ? Non, Amaelle Guiton anime celle du Mouv'.

Quel est le profil de vos auditeurs ?
Difficile à dire. La grille a beaucoup changé depuis un an. Ça a pu froisser des auditeurs historiques. Mais je sais qui on vise : les 20-35 ans, plutôt urbains, plutôt geek.
Ça se traduit comment pour l'info ?
On est moins straight dans le traitement des sujets et la musique est très présente. Pour le 11 Septembre, on peut parler des commémorations, puis passer le single d'un groupe new-yorkais. ça fait partie de l'info.
Comment expliquer

que les hommes règnent sur

les matinales des radios ?
Il y a depuis longtemps des femmes au « 20 heures ». Les directeurs de station se disent-ils qu'en termes de rythme, d'enfants, la matinale est difficile pour les femmes ? Les mécanismes de la domination masculine, intériorisées par les femmes, les empêchent-elles de se mettre en avant pour ces postes ? Le constat est là, c'est un exercice quasi exclusivement masculin.
Le service public, c'est important ?
Je ne suis pas venue par hasard. Malgré la polémique sur la désignation des présidents, on a une liberté dingue, plus qu'ailleurs.recueilli par alice coffin