Le CSA met Sud Radio en demeure

MEDIAS La station avait diffusé les propos antisémites d'auditeurs à l'antenne...

C.P.

— 

Robert Ménard, journaliste à Sud Radio, dans l'émission duquel les dérapages ont commencé
Robert Ménard, journaliste à Sud Radio, dans l'émission duquel les dérapages ont commencé — DUPUY FLORENT/SIPA

Sud Radio a dérapé, et le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a décidé de mettre la station en demeure. C’était la semaine dernière, dans l’émission, «Ménard en liberté». A l’occasion d’un débat sur l’affaire Strauss-Kahn, un auditeur avait estimé que le non-lieu dont a bénéficié Dominique Strauss-Kahn avait été facilité par «le soutien du lobby juif». Robert Ménard avait interrompu l’auditeur mais son collègue Eric Mazet avait rebondi dans son émission de l’après-midi: «Ce matin, j'ai entendu quelque chose de très fort de la part d'un auditeur qui expliquait que DSK était soutenu par le lobby juif», avait-il commenté. Avant d’inviter les auditeurs à réagir, en posant la question «DSK est-il soutenu par les juifs?».

Le CSA a décidé, lors de sa séance plénière de ce mercredi, de mettre en demeure les sociétés SA Sud Radio Services et l’EURL Sud Radio+, et rappelé les termes de l’article 2-4 de leurs conventions: «Le titulaire veille dans son programme à ne pas encourager des comportements discriminatoires à l’égard des personnes en raison de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.»

Convocation

«Le Conseil considère que les termes dans lesquels la question a été posée ainsi que l’insistance avec laquelle l’animateur a sollicité, à de nombreuses reprises, l’avis des auditeurs était de nature à encourager des propos susceptibles de revêtir un caractère discriminatoire en méconnaissance des conventions des deux stations.» Les dirigeants de Sud Radio et Sud Radio+ sont convoqués au Conseil supérieur de l’audiovisuel le 7 septembre, «afin qu’ils lui précisent les dispositions prises pour éviter, à l’avenir, des manquements de cette nature» a annoncé le CSA dans un communiqué.

En raison de dérapages systématiques sur le sujet, la rédaction est contrainte de fermer cet article aux commentaires.