Audiences: Le classement des radios (un peu) chamboulé

MEDIAS France info déloge Europe 1 du podium tandis qu'NRJ creuse l'écart avec ses concurrentes...

S. C.

— 

On prend presque les mêmes et on recommence. Médiamétrie a dévoilé ce mardi les audiences radio entre avril et juin 2010 a dévoilé mardi les audiences radio entre avril et juin 2010. Sans surprise, RTL reste intouchable à la première position mais concède toutefois 0,2 point de son audience cumulée, qui atteint 11,9% sur la période (contre 12,1% en 2010).

NRJ a la meilleure progression

Elle est suivie par NRJ (10,7%) qui récolte au passage la palme de la meilleure progression, toutes stations confondues, avec une hausse de 0,9 point par rapport à avril-juin 2010. «C’est une très bonne progression et la bonne nouvelle, c’est que l’ensemble de la grille a progressé», s’est félicitée auprès de 20minutes.fr Maryam Salehi, directrice déléguée du groupe NRJ. La case 21h/minuit animée par Cauet  voit même son quart d’heure moyen bondir de 59%. «Nous avons gagné 519.000 auditeurs supplémentaires sur NRJ, c’est énorme, ajoute Maryam Salehi. Cap sur RTL maintenant!» Le groupe NRJ culmine désormais à 11,8 millions d’auditeurs, toutes stations cumulées (NRJ, Chérie FM, Nostalgie, Rires & Chansons).

La troisième station sur le podium est France Inter, qui perd 0,1 point, comme RMC (à respectivement 10,2% et 6,7% d'audience cumulée). La station est en recul par rapport à janvier-mars (10,6%) mais demeure stable par rapport à il y un an (10,3%). Chez les généralistes, la bonne opération revient à France Info qui déloge Europe 1 (9% contre 8,7%) et s’impose à la quatrième place des radios, dopée par une actualité très dense (mariage princier, mort de Ben Laden, affaire DSK). Par rapport à la même période en 2010, France Info enregistre même un net progrès (8,2%).

Si la tendance est à la baisse ou à la stagnation chez les généralistes, les musicales enregistrent, elles, de belles progressions. Ainsi, Fun Radio obtient 7,8% d'audience, contre 7,4% en 2010. Elle reste devancée par Skyrock qui se maintient à 8,1% malgré la perturbation de l'antenne mi-avril, après l’éviction de son PDG et fondateur, Pierre Bellanger.