«Soda»: Après les couples, M6 vise les ados

TELEVISION La chaîne diffuse un nouveau programme court, lundi soir à la place de «Scènes de ménage»...

S. C.

— 

BALTEL/SIPA

Les ados investissent M6. Pour succéder à son programme phare «Scènes de ménage», du lundi au samedi à 20h05, la chaîne a misé sur «Soda» ou l’histoire d’une bande d’ados emmenés par Kev Adams, le nouveau chouchou des moins de 20 ans.

L’ado, cette bête curieuse

Personnage auquel on peut facilement s’identifier tout en se moquant gentiment, l’ado fait rire et fédère. C’est le syndrome Les beaux gosses, le film de Riad Sattouf, joli succès de l’année 2009 avec 867.715 entrées dans les salles. Le principe de «Soda» (ados à l’envers) est le même: montrer les ados dans leur quotidien entre le lycée et le domicile, avec leurs petites obsessions (les filles) et leurs codes («Maman, un jean, ça se repasse pas»).

Programme générationnel

Si «Soda» parle des ados, ce n’est pas pour autant qu’il ne s’adresse qu’à eux. Au contraire, les «vieux» et les parents sont conviés. «Il faut que je respecte mon premier public qui est les ados mais avec cette série, je vais chercher les parents et je pense qu’ils rient autant», assurait Kev Adams à 20 Minutes, en mai dernier. Vu les premiers épisodes, pas sûr que le programme parle à tout le monde, toutefois.

Kev Adams partout

Parmi les nouvelles têtes, forcément rafraîchissantes, du programme, on retrouve surtout Kev Adams, le jeune humoriste qui a tapé dans l’œil d’Anne Roumanoff et sur lequel Calt (déjà à la manoeuvre pour Caméra Café et Kaamelott) mise également. Parisien, élève moyen de son propre aveu, le jeune Kev Adams a débuté la scène à 16 ans avant d’être propulsé nouveau talent à suivre par Laurent Ruquier dans son émission «On ne demande qu’à en rire». Celui qui cite volontiers Gad Elmaleh, Jamel Debbouzze ou encore Michel Courtemanche en référence affirme que «Soda» est une «suite logique du spectacle», reprenant des notes qu’il n’a jamais exploitées dans son Young man show. Série, spectacle et bientôt film… Kev Adams sera bientôt incontournable.

L’influence du sketch

Avec 244 épisodes de 3 minutes 30, M6 continue de jouer la carte du programme court humoristique, genre qui lui assure de beaux scores d’audience depuis «Caméra café» et «Kaamelott». Facile à consommer, et à zapper au besoin.