TF1 présente ses excuses pour le faux témoignage

— 

A témoin bidon, excuses béton ? Jean-Pierre Pernaut a présenté celles de TF1, hier au 13 heures. En cause, un reportage du jeudi 23 juin sur le contrat de responsabilité parentale. Une mère y raconte sa « détresse face à l'absentéisme de son enfant ». Problème, ladite mère était en fait l'attachée de presse sans enfants d'Eric Ciotti, président du conseil général des Alpes-Maritimes (UMP). La supercherie a été révélée ce week-end. A TF1, on explique que tout est la faute des journalistes de la société NMTV, filiale du groupe de presse Nice-Matin, « qui assure la correspondance de TF1 dans la région ». Un partenariat vieux de vingt ans. Jean-Pierre Pernaut a précisé que la chaîne ne pouvait « ni déceler ni imaginer pareille faute, malgré les procédures de contrôle mises en place pour les 15 000 reportages que nous diffusons chaque année » et a parlé de « manquement inadmissible au sérieux, à l'éthique et à la déontologie de l'information ». L'attachée de presse, elle, a démissionné.alice coffin