Robert Ménard évincé de RTL

MEDIAS Ses positions idéologiques conservatrices dérangeaient la rue Bayard...

C.P.
— 
Robert Ménard, journaliste fondateur de Reporters sans frontières, lors de l'enregistrement de l'émission «On en parle a Paris» sur France 3 Ile-de-France. Paris, le 29 mai 2009
Robert Ménard, journaliste fondateur de Reporters sans frontières, lors de l'enregistrement de l'émission «On en parle a Paris» sur France 3 Ile-de-France. Paris, le 29 mai 2009 — CAPMAN/SIPA

Saignée dans le camp des polémistes: après Eric Naulleau, Eric Zemmour, voici que Robert Ménard est évincé de RTL. «Il ne rempilera pas à la rentrée» a confirmé la station de la rue Bayard à puremedias.com. Il perd donc ses chroniques hebdomadaires dans la matinale du week-end.

L’ancien président de Reporters sans frontière a multiplié les déclarations conservatrices et provocantes ces derniers temps, se disant « favorable à la peine de mort » , légitimant la torture, expliquant qu’il n'avait pas envie «que ses enfants soient homosexuels» et se qualifiant de «beauf absolu». «Voilà plusieurs mois que le patron de RTL, Christopher Baldelli, émettait en privé de sérieuses réserves quant aux idées exprimées» par Ménard, selon Renaud Revel dans L’express.

Le polémiste reste pour l’instant sur i>TELE, qui ne s'est pas encore prononcé sur son maintien la saison prochaine.