Petit Journal: Yann Barthès prend sa liberté

— 

Détendez-vous, le Petit Journal continue. Il sera même un peu plus long, passant de huit à quinze minutes. Mais c'est pour Canal + que la donne change: la chaîne devra acheter un épisode chaque jour.

«Associé à l'actuel producteur éditorial du Grand Journal, Laurent Bon, Yann Barthès a en effet créé sa propre société de production, Bangoumi (émission de télé en japonais), afin de livrer clés en mains à Canal + cette nouvelle mouture du Petit Journal» rapporte Télérama. Renaud Le Van Kim, patron de KM, qui produit Le Grand Journal , le prend bien:  «Yann (Barthès), au bout de sept ans et c'est tout à fait légitime, souhaitait évoluer. (...) Tout se passe en bonne intelligence».

Gros sous

Qui gagne, qui perd? C'est Bangoumi qui obtient le gros lot. KM facture 120 000 euros par jour (quasi) l'ensemble du Grand Journal à Canal +. Désormais Yann Barthès et Laurent Bon réclameraient 30 000 euros pour le Petit Journal.