«Skins U.S», une autre peau

TÉLÉVISION série britannique a été adaptée par les américains et débarque ce vendredi soir en France, sur MTV...

Joël Métreau

— 

«Skins U.S.», teenagers chocs.
«Skins U.S.», teenagers chocs. — MTV

C'est plus de l'amour, c'est presque du pillage. Depuis le début de l'année, pas moins de trois séries américaines adaptées de séries britanniques ont déjà été lancées: le surnaturel «Being Human», le dramatique «Shameless» et le fiévreux «Skins U.S.», diffusé dès ce dimanche à 22 h sur MTV.

C'est d'ailleurs la chaîne des 12-25 ans qui l'a (re)produite: «La version britannique proposait un nouveau regard sur les jeunes, moins consensuel et moins policé», explique Matthieu Crubezy, directeur des programmes de MTV. «Ils y ont une vie sexuelle, prennent de la drogue, boivent, s'amusent…» Pas plus choc que les émissions de téléréalité de MTV…

Un peu moins de nudité

«L'adaptation se déroule à Baltimore, au lieu de Bristol, mais le scénario a été repris tel quel», raconte Pierre Langlais, journaliste spécialiste des séries. «Il y a quasiment les mêmes noms et des ressemblances physiques avec les acteurs originaux.» A sa diffusion aux Etats-Unis, une organisation familiale conservatrice évoque de la «pédo-pornographie».

Pourtant, «Skins U.S.» avait déjà été édulcoré avec moins de nudité… Dans le Guardian, la blogueuse Latoya Peterson regrettait aussi que les questions de classes aient été ôtées : «Tout le monde appartient à la classe moyenne.» Un retrait que remarque Alyssa Rosenberg, journaliste américaine de The Atlantic: «Les Britanniques mettent plus en avant les origines ethniques et les classes sociales. Je ne pense pas que le remake de “Prime Suspect” par la NBC sera aussi concerné par l'immigration aux Etats-Unis que ne l'était l'original, à Londres.»

La série fantastico-sociale «Misfits» intéresse les Américains pour un remake. Mais que feront-ils de ces jeunes d'un quartier populaire ? «Ici, nous n'avons presque pas de série qui se déroule dans des HLM», lance Alyssa Rosenberg. «Sinon, les personnages sont en général décrits comme des criminels…»

Humour british

Pour les comédies,les Américains sont confrontés à la difficulté d'adapter l'humour british. «Les séries britanniques compensent un budget plus mince par plus d'originalité», note Pierre Langlais.