Audiences télés: Pas d'effet DSK pour «New York - unité spéciale»

TELEVISION L'actualité a-t-elle profité à l'audience de TF1?

Sandrine Cochard

— 

Photo by Will Hart ? © NBCUniversal, Inc

L’affaire DSK, inculpé d’agression sexuelle envers une femme de chambre dans un hôtel Sofitel, a attiré l’attention de la presse sur l’Unité des victimes (Special Victims Unit), mise en scène dans «New York - Unité spéciale». La série, diffusée chaque lundi sur TF1, a-t-elle profité d’un pic de curiosité, lundi soir?

>> Retrouvez tous nos articles sur l'affaire DSK en cliquant ici.

Audience en légère baisse

Pas franchement. Contactée par 20Minutes, TF1 détaille les audiences de sa soirée. «Le premier épisode, un inédit, a été regardé par 2,7 millions de téléspectateurs, soit une part d’audience de 18%, explique-t-on à la chaîne. Le deuxième a réuni 2,1 millions de téléspectateurs (24% pda) et le troisième, 1,4 million (29%).»

Une audience allant crescendo en termes de pda, mais en-deçà des scores habituels de la case. «D’habitude, nous sommes au-dessus des 3 millions de téléspectateurs sur l’épisode inédit», souligne-t-on chez TF1. Selon elle, cette baisse s’explique par le besoin d’information face à une actualité brûlante.

Les JT plébiscités

L’affaire DSK a surtout dopé les journaux télévisés de lundi soir, le 20h de Laurence Ferrari réunissant en moyenne 7,3 millions de téléspectateurs (28,1% pda) et celui de David Pujadas en attirant 5,9 millions (22,5%). Et cette appétence a également profité à la case d’avant. «Entre 18 et 20 heures, les téléspectateurs ont délaissé les divertissements pour l'info», note ainsi Pure Médias. «Le 19/20 de France 3 est à un bon niveau avec 17% à 20% de parts de marché pour ses différentes éditions tandis que La Roue de la fortune est tombée à 20,7%, Chéri(e), fais les valises à 9,1% ou encore 100% Mag à 9,5%. Il s'agit de leur pire part de marché cette année, détaille le site. A l'inverse, C dans l'air affiche un solide 12,7% de parts d'audience tandis que Le Grand journal de Canal+ a attiré 9,3% du public, avec un pic d'audience au moment même où Michel Denisot s'intéresse à l'affaire DSK».