Canal + estime qu'il y a un risque de « confusion » avec le nom du festival.
Canal + estime qu'il y a un risque de « confusion » avec le nom du festival. — M.LIBERT / 20 MINUTES

Médias

Canal+ historique contre Canal Polar

Suspense. Le jeune festival Canal Polar est sommé par les avocats de Canal+ d'abandonner son identité. Dans un courrier reçu hier, l'Institut national de la propriété industrielle (Inpi) donne deux mois au festival ...

Suspense. Le jeune festival Canal Polar est sommé par les avocats de Canal+ d'abandonner son identité. Dans un courrier reçu hier, l'Institut national de la propriété industrielle (Inpi) donne deux mois au festival pour défendre son nom face aux arguments de la chaîne privée. Lancé par le Sivom Alliance Nord-Ouest (neuf villes à l'ouest de Lille, le long de la Deûle), Canal Polar a attiré 1 500 amateurs de roman noir les 4, 5 et 6 mars. Un mois plus tard, une mise en demeure parvenait au directeur artistique. « Il existe un risque de confusion et d'association entre Canal Polar et les marques Canal + », indique le courrier.
Une procédure qui fait bondir Olivier Henno, vice-président du Sivom : « C'est absolument sidérant. Une atteinte à la liberté d'expression. Pourtant j'adore l'esprit Canal… » Pierre Foviau, lui, n'a pas la télé : le directeur artistique de Canal Polar nie toute intention de détourner la « marque » Canal+. « Le festival se monte autour du canal de la Deûle ! Si on nous force à changer notre identité, il faudra prévenir le canal de Suez… » « Canal Polar pourrait entrer en concurrence avec mes clients dans le domaine de l'événementiel », explique Me Laurent Barissat, l'un des avocats de Canal+. Lequel indique que la chaîne a déjà gagné contre des promoteurs de Canal Photo et Canal Musique. Olivier Henno n'exclut pas d'aller en justice, si la décision de l'Inpi est défavorable. Canal « tribunal » ?Olivier Aballain