Thanksgiving sait rendre dinde les séries américaines

TÉLÉVISION épisode est un rituel sacré aux Etats-Unis...

Benjamin Chapon

— 

photos?: D. Feld / American Broadcasting Companies

Inviter ses voisins et les parents de son petit copain à partager la dinde de Thanksgiving, ça ne se fait pas. Non, non, non. Dans l'épisode de «Desperate Housewives» diffusé ce soir sur Canal+, l'impair est commis par la pourtant très traditionaliste Bree.

Les traducteurs à la fête

La bévue ne sera peut-être pas perçue par les téléspectateurs français. «Avant, on traduisait par “fête de famille”, plus maintenant, raconte Vanessa Chouraqui, traductrice de séries. Les Français sont de plus en plus anglophones.» Un polyglottisme accentué par leur amour… des séries. « Avec les DVD ou le streaming, on les regarde de plus en plus en VO, explique Sabine De Andria, également traductrice. Du coup, les gens apprennent des termes anglais qu'on n'a plus besoin de traduire.»

Mais si Thanksgiving, véritable gimmick des séries qui lui consacrent toujours un ou plusieurs épisodes dédiés, est entrée dans les esprits français, une tradition américaine pose un nouveau problème de traduction: les Baby Showers, fête où l'on couvre de cadeaux les futures mamans. Pour Sabine De Andria, «on commence à en parler dans les magazines français, donc, plutôt que “fête pour le bébé”, on garde le terme anglais.»

Les Français perçoivent ainsi l'aspect rituel sans pour autant la comprendre. « Cela contrarie la superstition française qui veut qu'on ne fasse pas de cadeaux avant la naissance, estime Vanessa Chouraqui. Même Halloween est mal compris. Les enfants français ignorent qu'il faut faire peur aux gens pour leur demander des bonbons.» Et n'oublions pas qu'à Thanksgiving, les Américains se font des cadeaux, mangent de la dinde et se retrouvent en famille. «Les Français confondent tout ça avec leur Noël…» Et puis, si même Bree ne respecte plus les traditions, où va-t-on?