«Star chef», le top des chefs d'Afrique

TELEVISION Au menu: compétition, recettes originales et téléréalité...

Alice Coffin

— 

Épreuves « Attitude végétarienne » ou « partie de pêche », ça mijote fort

Épreuves « Attitude végétarienne » ou « partie de pêche », ça mijote fort — A. BASQUIN

Après le « Masterchef » de TF1, dont la saison 2 se prépare, le « Top Chef », ce soir sur M6, voici le « Star Chef » de… 20 chaînes publiques africaines ! Six candidats, représentant le Sénégal, le Burkina Faso, le Bénin, le Gabon, le Cameroun et le Togo ont passé quinze jours à Libreville à mitonner des plats. Au terme d'une diffusion hebdo, commencée jeudi dernier, le chef Christian Abégan, trophée d'excellence des cuisines afro-caribéennes, désignera le grand gagnant ou la lauréate (il y a une femme sur les six candidats). Le tout présenté par Nadine Patricia, animatrice de l'émission « Tantines matin » sur la chaîne Télésud, qui diffuse aussi « Star Chef », et produit par la société française Luwak.

Poule, pêche et téléréalité
« Notre maison de production est spécialisée dans le panafricain, explique Thibault Pierart. On s'est dit qu'on savait tout de la musique africaine, mais très peu de la cuisine. A part des clichés qui veulent que ce soit très gras, un peu abondant… ». L'émission a donc une vocation pédagogique. Voire culturelle. « En présentant cette vision nouvelle de la cuisine panafricaine, précise Pierart, on espère, et c'est le credo de Christian Abégan, permettre aux tables parisiennes de s'ouvrir à cette cuisine qui y a toute sa place. » Pour ce faire, six épreuves sont prévues avant la finale du 21 avril : Couleur locale, La poule dans tous ses états, Epreuve de créativité, Attitude végétarienne, Partie de pêche et Barbecue. Des étapes entrecoupées de quelques éléments très téléréalité. Pas de coucheries, mais quand même un confessionnal et un feu de camp. La production espère vendre le concept à des chaînes françaises et envisage déjà une seconde saison.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.