Carine Roitfeld quitte «Vogue»

MEDIAS La rédactrice en chef va se consacrer à des «projets personnels»...

C.P.

— 

Carine Roitfeld, le 13 Novembre 2009 à Beverly Hills, lors d'un cocktail Prada.
Carine Roitfeld, le 13 Novembre 2009 à Beverly Hills, lors d'un cocktail Prada. — G. Marcocchi / Sipa

Elle sera resté dix ans à la tête de l’édition française du magazine (Vogue Paris), accroissant sa diffusion, ses revenus publicitaires, et surtout son influence. Carine Roitfeld décide de quitter le magazine.

«Son départ sera effectif dans quelques semaines, explique le site de Vogue Paris. Carine Roitfeld souhaite se consacrer à des projets personnels qui lui tiennent à cœur.» «Carine a marqué l’histoire du Vogue Paris grâce à son incroyable talent de styliste et de rédactrice en chef. Elle va nous manquer», a déclaré Jonathan Newhouse, Président de Condé Nast International, groupe auquel appartient Vogue.

«Je regrette bien sûr la décision de Carine, même si je la comprends. Une page se tourne et une nouvelle étape commence pour cette marque solide, puissante et sûre de ses valeurs», a souligné Xavier Romatet, président de Condé Nast France.

«Ma plus grande qualité est d’être styliste»

Carine Roitfeld a été mannequin, pigiste, puis styliste pour le Elle français. Elle a aussi été consultante pour Tom Ford et travaillé avec le photographe Mario Testino. Jusqu’à ce qu’en 2001, Jonathan Newhouse lui propose le poste de rédactrice en chef de Vogue Paris.

Carine Roitfled était considérée comme l’anti Anna Wintour –rédactrice en chef du Vogue américain et papesse de la mode, et les spéculations sur la possibilité du remplacement de l'Américaine par la Française étaient constantes. Mais Carine Roitfeld disait n’en avoir pas envie. «Ma plus grande qualité est d’être styliste. Je ne pense jamais à la carrière de [rédactrice en chef de l’édition américaine]. Je n’ai jamais cherché à être là où je suis aujourd’hui, et je ne mourrai pas à ce poste», expliquait-elle en 2008.  Elle le prouve cette année, anniversaire des 90 ans du magazine.