Julian Assange, rockstar de l'année 2010 pour «Rolling Stone»

MEDIAS La version italienne du magazine «Rolling Stone» a ainsi couronné le fondateur de WikiLeaks...

C.P.

— 

Capture d'écran du site Rolling Stone, qui consacre Julian Assange personnalité rock de l'année 2010.
Capture d'écran du site Rolling Stone, qui consacre Julian Assange personnalité rock de l'année 2010. — 20minutes.fr

La «rockstar de l’année»: c’est le titre que le magazine Rolling Stone remet à une personnalité qui s’est distinguée au cours des douze derniers mois, pour son tempérament rock’n’roll. Cette année, c’est Julian Assange.

C’est le «rock informatique» d’Assange - «ange exterminateur de tous les secrets des pouvoirs putrides», qui est porté aux nues. Il est «l’homme qui tombe (de la Toile) sur la Terre.» Et le magazine, dans son emportement, de souligner la ressemblance entre Assange et le David Bowie jouant dans le film de Nicolas Roeg en 1976, The Man Who Fell to Earth.

Une icône

Une stratégie digne de super-héros de bandes dessinées, une personnalité déjà icônique qui pourrait se coller sur les t-shirts comme Che Guevara, sur des toiles comme Mao pour Warhol. Le magazine ne tarit pas d’éloges sur l’aura de l’homme le plus médiatisé actuellement.

Les internautes sont d’un avis semblable. Sur le site du Time, qui a mis en ligne une liste de personnalités éligibles au titre de «personnalité de l’année 2010», Julian Assange a récolté le plus de voix.