« Les Borgia », une série pleine de ressources pour se financer

— 

Pape corrompu, princes sanglants... Une bien belle famille les Borgia !
Pape corrompu, princes sanglants... Une bien belle famille les Borgia ! — B. BENANT / CANAL+

Au XVe siècle, le truc de la famille Borgia, c'était le népotisme. Des siècles plus tard, le truc de Lagardère Entertainment, coproducteur de la série « Les Borgia » au budget de 25 millions d'euros, c'est la « SAS Les Borgia ».
La société Axone Invest propose à des investisseurs privés de participer au projet sous forme « d'apport en coproduction ». Les actionnaires, invités à s'associer « dans une démarche novatrice, à une réalisation de référence », pourront bénéficier des « gains dégagés par les recettes d'exploitation de l'œuvre sur les cinq premières années d'exploitation ».
Ce type de montage financier « dispose d'une bonne visibilité du retour sur l'investissement, note Franck Ladrière, PDG d'Axone Invest, et la série est tourné en anglais pour être vendue à l'international. »Alice coffin