Militer sans barber les médias

TELEVISION Le documentaire «Encore Elles» revient sur le MLF et son héritage, lundi soir à 0h20 sur France 3...

Alice Coffin

— 

Des membres du collectif Jeudi-Noir occupent le 31 octobre 2009 un local de 2.000 m2 place des Vosges, dans le 4e arrondissement de Paris.
Des membres du collectif Jeudi-Noir occupent le 31 octobre 2009 un local de 2.000 m2 place des Vosges, dans le 4e arrondissement de Paris. — F. GUILLOT / AFP

Les suffragettes étaient reconnaissables à leurs parapluies de couleur. Act Up reste associé à la pose sur l’obélisque de la Concorde, le 1er décembre 1993, d’un préservatif géant, rose flashy. Le collectif Jeudi Noir ponctue ses visites surprises dans les appartements aux loyers prohibitifs d’un lancé de confettis.

La couleur, mais aussi le coup d’éclat, l’action en petit commando, sont les marques d’un certain militantisme médiatique et festif. Dont les principaux ressorts ont été pensés et posés par les féministes du MLF, comme l’illustre le docu Encore Elles, à 0 h 20 sur France 3.

Audace et dérision

On y voit, le 26 août 1970, des féministes déployer sous l’Arc de triomphe la banderole «Il y a plus inconnu que le soldat inconnu sa femme». Anne Zelensky, co-auteure de Chronique des petits abus de pouvoir (L’Harmattan), en était, et revendique «une tradition d’audace, de dérision.

Les couleurs, la joie, ça fait des images marrantes et ça plaît aux médias! Les suffragettes l’avaient déjà compris et Act Up l’a très bien repris». L’association n’est pas la seule «on revendique l’héritage, note Manuel Domergue, de Jeudi Noir, comme celui des modèles du féminisme». Josyane Szymanski, co-réalisatrice d’Encore Elles avec Constance Ryder, explique: «chaque génération a son style».

Mais toujours une façon ludique de communiquer «L’idée est de rompre avec un militantisme syndical style CGT, pas trop festif, note Manuel Domergue. Pour sa première action, Génération Précaire avait arpenté à l’envers une manifestation syndicale pour le pouvoir d’achat ». Coïncidence ? Le MLF aussi, choisit de s’incruster parmi les syndicalistes. Dans une manif’ du 1er mai, en 1976!