Avant de trinquer pour un statut, testez votre e-ébriété

— 

Un commentaire posté avec quelques grammes de trop peut faire basculer toute une vie sociale. Mais la solution existe pour éviter la mauvaise blague pas très fine balancée, après plusieurs ver­res, à quatres heures du matin, sur la photo Facebook d'une collègue.
Elle s'appelle Social Media Sobriety Test, soit « le test de sobriété pour réseaux sociaux ». Twitter, Facebook, Myspace, Flickr... le logiciel permet de sélectionner les sites à risques et de choisir les heures potentiellement compromettantes. Dans ces créneaux-là, obligation pour l'internaute de se soumettre à un petit exercice: suivre avec le curseur un doigt qui apparaît à l'écran. Si le test est réussi, il peut poster. Sinon, c'est l'application qui le fait à sa place en affichant la mention « trop intoxiqué pour poster dans l'immédiat ».jULIEN MéNIELLE