Serge Dassault renoncerait au rachat du «Parisien»

MEDIAS Selon Challenges.fr, l'industriel préfèrerait finalement jeter l'éponge...

— 

 L'avionneur et homme politique Serge Dassault à Abu Dhabi en mai 2009.
 L'avionneur et homme politique Serge Dassault à Abu Dhabi en mai 2009. — SIPA

Le scénario du rachat du Parisien par Serge Dassault est enterré, selon Challenges.fr. «Rentré hier des Etats-Unis, Serge Dassault a confirmé une décision qui datait déjà de plusieurs jours», écrit vendredi le site qui affirme que les financiers de Dassault étaient «défavorables à cette acquisition». La décision ne devrait être officialisée que «la semaine prochaine» poursuit le site.
 
Ce rachat suscitait de nombreuses inquiétudes, de la part des salariés et de certains politiques qui craignaient une concentration trop forte des médias français, Serge Dassault possédant déjà le quotidien Le Figaro. Contacté par Les Echos, Le PDG du Figaro, Francis Morel, dément ce retrait.
 
En plus du groupe Dassault, deux autres candidats ont manifesté leur intérêt pour la reprise du titre: Vincent Bolloré et le fonds Fondations Capital, allié au belge Rossel.