Vus sur Internet, ils sont passés à la télé

TNT Les chaînes recrutent de plus en plus des talents venus du Web...

Joël Métreau

— 

Pour être embauché par une chaîne de la TNT, pas la peine d'envoyez un CV. Postez-vous devant votre webcam, faites de l'humour LOL décalé, et postez le tout sur Internet.

Le 9 janvier, le pilote de l'«AJT» était dévoilé sur Dailymotion. Présenté par Derka, ce JT version rap décrypte l'actu de la semaine en quel­ques minutes. Demain sur W9, le concept est inchangé, le titre à peine modifié («L'agité du JT»).

«Pour le passer du Web à la télé, on n'a pas eu grand-chose à faire, raconte Frédéric de Vincelles, directeur général adjoint de W9. Juste mis plus de moyens dans le décor, l'habillage et la réalisation.»

Une tête chercheuse chez NRJ 12

La passerelle Web-télé a marché aussi pour Cyprien Iov, qui anime chaque jour le «12 infos» depuis le 20 septembre sur NRJ 12. Une petite ressemblance avec «Le Rewind», chronique vidéo qu'il tenait sur 20minutes.fr…

Oui, Cyprien avait suscité l'intérêt de Gérald-Brice Viret, directeur délégué du pôle TV de NRJ Group: «C'est la première fois que NRJ 12 recrute quelqu'un venu du Web. Internet, c'est comme la FM dans les an­nées 1980. On a une tête chercheuse qui déniche des talents.» Qui scrute YouTube, Dailymotion, leur audience mesurée en clics et commentaires, le buzz sur les réseaux sociaux...

Avec des vidéos vues six millions de fois, le Comité de la Claque ne pouvait que retenir l'attention de Xavier Gandon, directeur des programmes de NT1. «Ce n'est pas Internet qui nous intéresse, mais les talents», nuance-t-il. Tant mieux pour le comité, à qui il a été commandée une spéciale en prime time. Et que l'on verra aussi sur TF6 et TMC, autres chaînes de la TNT!