Un haché menu d'amour-haine

— 

Mais pourquoi tant de haine en une, hein ? Le mal-aimé Sarkozy revient en énième semaine se faire maltraiter, cette fois-ci dans L'Express. Et si au lieu de se laisser aller à la saveur du haché menu de Président, on cédait « au goût des autres » ? Page 104, il est question d'empathie, et de réciprocité. C'est beau, cela donne confiance et ça fait battre « le cœur du jeu social ». Se mettre à la place de l'autre permet de comprendre que les hommes aussi meurent de cancers du sein, même si « de nombreux mé­decins ignorent cette réalité ». D'où « un diagnostic souvent tardif ».