Silence radio autour de sexion d'Assaut

A. C. et j. m

— 

Après les propos homophobes tenus par Sexion d'Assaut, les radios musicales réagissent… un peu. Hier, NRJ a pris la décision de rompre son partenariat avec le groupe de rap très populaire. La radio proposait de faire gagner un concert de Sexion d'Assaut dans un lycée. Contactés par 20 Minutes, les responsables de l'antenne n'ont pas répondu. « On ne souhaite pas alimenter la polémique », explique-t-on au siège. Les titres du groupe ne sont plus programmés, mais sans décision officielle de suspension.
A Skyrock, la radio partenaire de leur tournée, le directeur général des programmes Laurent Bouneau déclarait hier à 20 Minutes être « choqué » par leurs propos sur l'homosexualité et s'être « senti trahi par le groupe », dont les titres continueront d'être diffusés. Pas de sanctions de la part de la radio « première sur le rap » : « Nous avons pris en compte les excuses du groupe, qui fera un débat avec les associations, avant chaque concert. ».