Publicité: TF1 ne veut plus payer la «taxe France Télévisions»

MEDIAS Son PDG ne croit pas à la fin de la pub sur le service public...

N. Be. avec AFP

— 

Le PDG de TF1, Nonce Paolini, a été destinataire d'une lettre de menace contenant une balle, similaire à celles qu'ont reçues plusieurs membres du gouvernement, a indiqué le groupe audiovisuel mercredi à l'AFP.
Le PDG de TF1, Nonce Paolini, a été destinataire d'une lettre de menace contenant une balle, similaire à celles qu'ont reçues plusieurs membres du gouvernement, a indiqué le groupe audiovisuel mercredi à l'AFP. — Patrick Kovarik AFP/Archives

Nonce Paolini en est convaincu. Pour le PDG de TF1, France Télé gardera sa publicité en journée, et ce même après 2013, contrairement à ce qui est annoncé depuis quelques mois. Pour se prémunir de cette éventualité, il s’apprête à demander une suppression de la taxe payée par les chaînes privées pour financer la fin de la publicité, a-t-il déclaré dans une interview aux Echos à paraître mardi.

Plusieurs quotidiens économiques ont en effet évoqué une prolongation de deux ans de l'activité publicitaire en journée -avant 20h - sur les antennes du groupe public, alors que la loi prévoit sa suppression fin 2011. Des sénateurs ont déposé une proposition de loi repoussant la date à 2015.

Il accuse France Télé de «dumping»

Pourtant, Paolini ne croit «pas au moratoire. Je suis convaincu que cette situation va s'installer durablement», dit M. Paolini. Lundi matin, sur Europe 1, il avait affirmé qu'un maintien de la publicité diurne serait «très embêtant» pour l'équilibre des chaînes privées. «Si le service public ne doit pas avoir d'activité commerciale après 20 h, il faut supprimer le parrainage (auquel France Télévisions a recours après 20h, ndlr) sous toutes ses formes», poursuit M. Paolini.

Il accuse le groupe public de faire du «dumping», avec un point d'audience avant 20h «vendu en brut 60% moins cher que celui des chaînes privées», et suggère une «limitation du temps publicitaire en journée» sur France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et RFO).