«Courrier International» revisite le 11-Septembre

PUBLICITE La dernière campagne de publicité de l'hebdomadaire français fait grincer des dents sur le Net...

Sandrine Cochard

— 

Saatchi&Saatchi

L’attentat du World Trade Center aurait-il pu être évité? L’idée n’émane pas d’un obscur site de théoriciens du complot mais du très sérieux Courrier International, hebdomadaire français qui propose chaque semaine une sélection d’articles du monde entier. A quelques jours du 9e anniversaire des attaques, la dernière campagne de publicité du titre revisite le 11-Septembre d’une manière plutôt inattendue.
 
Audace ou mauvais goût?
 
Sous un visuel des Twin Towers raccourcies au-dessus desquelles passent deux avions sans les toucher, ce slogan: «Apprendre à anticiper». Comprendre: si les tours avaient été plus petites, il n’y aurait pas eu collision. Création audacieuse ou de mauvais goût? Cette campagne, signée du duo créatif Arnaud Van de Abeele et Timothée Gaube
de l’agence Saatchi&Saatchi France, provoque un début de polémique le Net.
 
Le premier à dégainer a été le blog américain Copyranter
, suivi de près par le site Huffington Post. «Vive Photoshop! Vive la Bêtise! Souvenez-vous de la ligne Maginot!», s’agace le premier tandis que le second estime qu’exploiter cet événement reste «une mauvaise idée». Sur Twitter, les réactions sont plus vives: «Non mais ils sont CONS au Courrier International ou bien ????», s’indigne ainsi une utilisatrice. «Il reste des agences et des clients qui n’ont pas peur de faire du réchauffé et de surfer sur un événement glauque pour créer du buzz…», dénonce pour sa part le blog Le Publigeekaire.
 
Joint par 20minutes.fr, Courrier International se défend. «L’objectif n’est évidemment pas de choquer, ce visuel est à prendre au second degré, assure Victor Dekyvère, chargé des relations extérieures. L’idée est de rappeler la promesse de Courrier International: en lisant toute la presse mondiale, on peut observer des tendances avant qu’elles ne touchent la France. C’est ce que nous avons fait lorsque nous avons parlé de la crise financière six mois avant qu’elle n’éclate vraiment.» S’il comprend que certains visuels puissent interpeller, Victor Dekyvère précise toutefois que la campagne est destinée à un public francophone et non au public américain.

Buzz
 
Mais le mal est fait. Les réactions indignées d’Américains s’enchaînent sur les forums. «Rappeler aux Américains cet événement extrêmement douloureux est vraiment indélicat, surtout lorsque vous vous en servez pour faire une proposition carrément stupide qui ne sert qu'à banaliser une affaire très grave», selon un commentaire rapporté par Montreal Gazette
.
 
Certains internautes prennent même le contre-pied du slogan du journal – «Apprendre à anticiper» - et se demandent pourquoi les Français, s’ils savent anticiper, n’ont-ils pas prévu la victoire nazie en 1940? Des quatre  visuels que décline la campagne – les autres évoquent l'Erika, la conquête de la Lune et l’assassinat de JFK
, seul celui mettant en scène les attentats du World Trade Center est la cible des internautes. Cette campagne n’est pourtant pas la première à s’inspirer des événements du 11-Septembre.

 
Courrier International, qui fête ses 20 ans cette année (voir encadré), est donc au cœur d’un buzz. Reste à savoir si ses retombées seront positives ou négatives.

20 ans
Courrier International organise un concert gratuit et en plein air de l’artiste Hindi Zahra, ce mercredi soir, place de l’Odéon. Le titre lance également sa nouvelle formule cette semaine. Un numéro anniversaire sur le thème «Avoir 20 ans aujourd’hui» est également prévu pour le mois de novembre, Courrier International ayant été officiellement créé le 8 novembre 1990.