viens pas chercher mère nature

— 

Ne pas provoquer la nature en combat singulier. Certes, elle prend des coups. Mais, surentraînée (vas-y nature, kill, kill !) elle a, rappelle Science et Vie, « eu des millions d'années pour s'adapter aux pires situations ». Sans compter le renfort d'unités d'élite. Ainsi la bactérie Deinococcus radiodurans (« Deiny the Crazy ») qui supporte des doses d'irradiation deux mille fois supérieures à celles que peut endurer un être humain. Alcanivorax Borkumensis (« Matrix Alcani »), elle, se nourrit d'hydrocarbures et favorise la dégradation du pétrole. Son nom est synonyme de terreurs chez les marées noires les plus coriaces.