ondes brouillées à france inter

— 

France Inter, la déférence. Ou France In­ter, l'indifférence. Sur Facebook, les détournements du slogan, et du logo, de la radio publique se multiplient depuis l'éviction par la direction de Stéphane Guillon et Didier Porte, la semaine passée. Le groupe « Grève des auditeurs de France Inter », qui appelle à ne pas écouter la fréquence aujourd'hui, comptent 38 000 membres. Certains adoptent même ces logos détournés en photos de profil. Plus de 50 000 personnes ont signé la pétition « Non à la suppression de la chronique humoristique de 7 h 55 ». Et un appel a été lancé par les auditeurs pour un rassemblement, ce soir, à 18 h, devant la Maison de la radio. Il est soutenu par l'intersyndicale de Radio France.
« C'est une première, explique Didier Porte. A priori, on sera là avec Stéphane Guillon et on devrait faire un petit speech. » A Radio France, on constate « la nouveauté d'une mobilisation liée aux réseaux sociaux », mais on se rappelle aussi que « quand Daniel Mermet a été décalé de deux heures, il y avait des meetings dans Paris ! » A. C. et A. K.