Une pub proposant des services d'avortement agite la Grande-Bretagne

MEDIAS Elle devrait être diffusée la semaine prochaine...

Charlotte Pudlowski

— 

Scène de la publicité pour l'organisation Marie Stopes
Scène de la publicité pour l'organisation Marie Stopes — Marie Stopes/PA

Marie Stopes International, une fondation ayant réalisé 65.000 avortements l’an dernier dans ses cliniques britanniques, a déclaré vouloir encourager une parole plus libérée sur l’avortement, et atteindre la plus large audience possible pour informer de ses services. Elle a donc décidé de diffuser une publicité qui doit apparaître sur Channel 4 la semaine prochaine.
 
Légalité

En Grande-Bretagne, l’affaire déchaîne les passions: les conservateurs, associations de familles, groupes religieux, estiment qu’une telle publicité ne devrait pas être autorisée. Un porte-parole de la Société pour la Protection des Enfants qui ne sont pas nés (Society for the Protection of the Unborn Child : Spuc) a expliqué que son organisation tenterait d’empêcher la diffusion.

Marie Stopes étant un organisme à but non lucratif, n’est pourtant pas soumise aux mêmes règles que les entreprises courantes : elle a le droit de faire de la pub sans que son action ne soit considérée comme déplacée, ou sans que l’avortement ne passe du coup pour un «produit commercial» comme un autre-  ce que reprochent les contempteurs. Mais pour le Spuc, «Marie Stopes a beau dire qu’elle est à but non-lucratif, elle a un intérêt financier à accroître les demandes d’avortement. Nous sommes en consultation juridique pour établir la légalité de la pub prévue».
 
Informer

La pub a été commandée par l’organisation après avoir reçu les résultats d’uné étude soulignant que seulement 42% des Britanniques disent savoir vers qui se tourner  (hormis leur généraliste) pour avoir des conseils face à une grossesse non planifiée.  
 
L’étude montre aussi que 76%  des adultes interrogés sont favorables à la diffusion de la publicité «à des heures appropriées».